« Welcome »

♣ ♣ ♣

Bienvenue sur mon blog dédié à

mon recueil de poèmes baptisé

« Le Dernier Carré« 

Bien que le haletant plaisir de dévorer les registres d’aventure panse les yeux des liseurs, perce leurs cerveaux et retranche tout développement investigateur hormis ce qui est prédisposé. Bien que ces gracieux visiteurs soient les éléments clé dans un autre jeu abstrait dont seul l’écrivain perçoit les dimensions. Je vous conduis, futurs captifs, moi aussi de manière rétrospective, à mon hasard exclusif. Bonne lecture


signaturejx3 dans Avant- propos

bar2tk9

Publié dans : Avant- propos | le 27 décembre, 2006 |Pas de Commentaires »

La nourrice sèche

Le jour naît, pour examiner la nourriture
Ce petit commerce homologue comme des pluies
Torrentielles qui heurtent l’exhalaison sûre
Et fidèle à la femme arbitraire et ses fruits

L’écheveau de ruelles sur son rôle microscopique
Dans un débit de boissons à table, dan un parc naturel
Ou dans une gageure discourtoise pour recevoir des critiques
Le jour en dépit de tout ses efforts pluriannels

Le jour naît dans ses prières laiteuses de sorte
Qu’il avoisine son sein et les soins des gens de maison
Ô celui qui se laisse nommer par les notices de liaison!

Je suis en danger de mort, si j’ai agi de telle sorte
Que ma lueur à la pointe de mon jour auditoire
Orchestre ma vie de bohème, un débit sans comptoir

Y.C

Publié dans : Poèmes | le 27 décembre, 2006 |1 Commentaire »

Les savants

Les savants dans Poèmes 1rl7

Vous, indéfinis égarés, à jamais
Dans ce brouillard circulant, loin des abords
Des eaux enflammées
La mine de l’absence n’excusera vos remords

Le message des pluies de lumières noires
La pluie des messages articulés
Les mots mouillés, de jus ou de désespoir,
Qu’es-tu sort de cette eau calculée ?

Continuellement, des compliqués
Font engendrer des petites sciences
 un rien de gris appliqué
Pour maintenir le rythme de nos souffrances

Marmonnant que le mal est
Un atout familier pour nous
Et qu’il est non seulement aborigène, mais
Le bien sans lui, pareil à un petit fou

Y.C

Publié dans : Poèmes | le 27 décembre, 2006 |1 Commentaire »

Homophonie

Homophonie, cellules déplacées dans la multiplicité des cités
Cession des sessions pour une affaire à faire et à réciter
Aimer un bien-aimé


Le tambour qui cadence ses ballets de conscient
Le chant du cœur, comme un champ de chœurs méfiants ou défiants
L’intuition qui me court après dans la cour des cours et des fatalités
Et ce cygne, dans sa danse des signes, tous me conjuguent un devoir félicité
Aimer un bien-aimé


Sa paronymie fond les fonds de la similitude
Et «Aimer» défaille les défauts des certitudes
La collusion des collisions de mes habitudes

Un bien-aimé, mes mimes et mes études

Publié dans : Poèmes | le 26 octobre, 2008 |Pas de Commentaires »

Galerie en construction

Artwork & Design

 

donrobot.jpg

 

fauxsemblants.jpg

 

nice.jpg

 

nofamily.jpg

Publié dans : Graphisme | le 28 juillet, 2007 |1 Commentaire »

Enfant du voisin

Tes yeux luisent au soleil du nord
Enfant du voisin, et ton coeur si petit
Murmure des mots ôtés, sans appétit
D’un songe opprimé, exilé dans ton corps

Tu respires, les yeux pansés, qu’hélas
Tu absorbes, d’un seul coup, quelques résidus
Ton langage se met en pièces perdues dans l’espace
Ton nez s’effile or sans pansement, tu seras nu

Voici venir, l’angoisse des temps abjects et
Voici venir mon aide, mon voisin des jours à venir
Mes murs inculquent mes leçons et mirent
Que tu touches mes planches de salut répété

Car mes terres, sans tes traces dites cavalières
 plat ventre s’abaissent dans le spleen du silence
Le ciel, on le fragmente, sais-tu dans nos prières
Et sans les tiennes, il s’en fiche de mes audiences

Y.C

Publié dans : Poèmes | le 3 janvier, 2007 |1 Commentaire »
12345...8

Histoire et fiction amusant... |
Critica |
Dolunay |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les terres arides de l'isol...
| L'anatra littéraire
| Les amis d'Athéna